vendredi 14 septembre 2007

Présentation au colloque annuel de bioéthique


Vendredi prochain, le 21 septembre, je présente une courte allocution au colloque annuel de bioéthique de l'Université de Montréal (http://www.bioethique.umontreal.ca/), qui aura lieu au centre Mont-Royal. Voici le synopsis écrit à l'origine pour proposer la communication.

Composer avec le pluralisme en bioéthique : la vision de Gilbert Hottois

Comment composer avec le pluralisme de la société? Cette question, qui a préoccupé les romains autrefois, est en ce moment souvent remise à l’ordre du jour suite aux débats sur les accommodements raisonnables. Toutefois, en bioéthique, les problèmes liés au pluralisme — que celui-ci soit culturel ou disciplinaire — a toujours été un problème d’actualité. Certains auteurs, comme le philosophe belge Gilbert Hottois, pensent même que les débats en bioéthique sont soulevés non pas tant par la nouveauté des applications technoscientifiques que par le fait que ces applications surviennent dans des sociétés où plusieurs visions différentes du monde et plusieurs systèmes de valeurs cohabitent et divergent. Le fait que les thèmes de la bioéthique soient analysés par différentes disciplines et par différentes visions du monde soulève plusieurs difficultés méthodologiques avec lesquelles il faut composer. Dans son œuvre, Hottois propose plusieurs stratégies dans ce but, partant de l’hypothèse que ces difficultés relèvent du langage et de la communication. Dans cet exposé, nous voulons résumer brièvement la vision qu’a Hottois de la bioéthique et passer en revue les différentes recommandations méthodologiques qu’il propose. Nous décrirons brièvement les critiques qu’Hottois formule envers certains d’arguments qui, selon lui, ne servent qu’à stériliser les débats. Dans un monde caractérisé par le pluralisme et guetté par des bouleversements environnementaux et technologiques majeurs, la discussion entre les différentes parties de la société sera essentielle et les idées de Hottois sur ce sujet pourraient se révéler fort pertinentes.

L'un de mes confrères, en session simultanée, présentera la vision de Hugo Tristram Engelhardt, un autre auteur qui s'est aussi intéressé au pluralisme en bioéthique -- et dont je soupçonne les idées d'avoir inspiré la nouvelle "Les pré-personnes" de Philip K. Dick.
Bon, faut que je m'y mette un peu maintenant :-)

Aucun commentaire: