mardi 3 juin 2008

Sondage sur le dépistage prénatal du syndrome de Down

Le Commissaire à la santé et au bien-être met en ligne un sondage concernant le dépistage pré-natal du syndrome de Down (trisomie 21). Rappelons que le ministère de la santé et des services sociaux envisage l'établissement d'un programme de dépistage prénatal de cette maladie, et le processus d'élaboration de cette politique implique une consultation publique, que vous trouverez ici sur le site web du ministère. Un tel programme soulève beaucoup de questions éthiques et il est important de se prononcer. Mon geste citoyen de l'année, motivé autant par les préoccupations éthiques que par le fait que mon entourage a compté une personne atteinte de ce syndrome.

Je recopie le communiqué du ministère tel quel ci-dessous:

Le Commissaire à la santé et au bien-être vous invite à exprimer votre opinion sur le dépistage prénatal du syndrome de Down (trisomie 21)Consultation en ligne du 2 au 20 juin 2008 au http://www.csbe.gouv.qc.ca/
Vous trouverez également, sur le site Internet du Commissaire, des capsules d'information de même qu'une revue de littérature sur les divers enjeux que suscite le dépistage prénatal du syndrome de Down (trisomie 21) sur le plan éthique et social. Le Commissaire a mené, ce printemps, une consultation ciblée auprès d'acteurs interpellés par cette question. Il élargit maintenant la consultation à l'ensemble des Québécoises et des Québécois afin d'informer, d'éclairer le débat public et de recueillir de l’information sur les expériences, les préoccupations et les attentes de la population.Rappelons que le ministère de la Santé et des Services sociaux envisage de mettre en place un programme de dépistage prénatal du syndrome de Down. Comme ce projet soulève des enjeux importants sur le plan éthique et social , le ministre, M. Philippe Couillard, a confié le mandat au Commissaire à la santé et au bien-être de tenir une consultation sur le sujet. Au cours de l'été et de l'automne, le Commissaire réunira aussi son Forum de consultation qui délibérera sur les enjeux. Le Commissaire publiera son rapport, à l'automne 2008. Nous vous remercions de transmettre ce message à votre entourage ainsi qu'aux membres de votre réseau. Le Commissaire souhaite enrichir ses travaux de tous les points de vue!

4 commentaires:

La tête dans les étoiles... a dit…

Heu... ce test prénatal n'existe-t-il pas déjà ??

Philippe-Aubert Côté a dit…

Oui ça existe depuis longtemps. Mais le ministère veut créer des programmes pour encadrer ces tests et la définition de ces programmes nécessite de prendre le pouls de la population sur plusieurs questions (doit-on offrir les tests à tout le monde? à quelles conditions? la population est-elle d'accord avec ça? etc.)Plein de variables qu'il faut intégrer à la réflexion.

Et il y a un tas d'autres questions liés : si un test prénatal confirme que ton enfant sera atteint de la trisomie, certains vont recourir à l'avortement mais si on veut garder l'enfant, quelles ressources seront nécessaires pour intégrer l'enfant à la communauté? comment expliquer ces ressources aux parents? Et surtout, comment aider les parents dans le processus de choix entre avorter ou garder l'enfant? L'enquête porte sur tous ces petits détails...

La tête dans les étoiles... a dit…

Ah, je vois. Merci. C'est assez délicat comme sujet... j'ai toujours un peu peur quand le gouvernement décide de mettre son nez là-dedans. Mais je crois à l'importance de ce type de test.

Philippe-Aubert Côté a dit…

Alors c'est l'occasion d'exprimer ses peurs pour que le gouvernement en tienne compte! :-)