samedi 5 juillet 2008

Quel est le lien entre la Mouche et Cyrano de Bergerac?

Peut-être avez-vous vu que La Mouche de David Cronenberg (1986) venait d'être monté sous forme d'opéra à Paris. Les quelques images que j'ai vues m'ont intrigué, décors et accessoires témoignant à première vue d'une transposition assez réussie sur scène -- pour la musique et le reste par contre je ne saurais me prononcer, faute d'en avoir vu et entendu plus. Je me contenterai pour le moment du film, l'un de mes préférés, mais si jamais l'opéra est monté à Montréal, je vais me laisser tenter...

Cela m'a rappelé qu'il y a quelques années, lors de mon passage à l'UQAC, j'avais rédigé une petite chronique pour le journal virtuel du Département des Sciences Fondamentales concernant ce film. Si je vous demande quel est le lien entre le La Mouche et Cyrano de Bergerac, sauriez-vous quoi répondre? Non? Eh bien je colle ci-dessous l'article, publié en 2004. Je l'agrémente au besoin de quelques photographies...


DE « LA MOUCHE » À CYRANO DE BERGERAC
(Philippe-Aubert Côté)

Le principe de l’émission « Qui l’eût cru ? », que vous pouvez voir à la SRC, consiste à mettre en présence un inconnu avec une personnalité publique, le jeu consistant à faire découvrir à la vedette le lien qui les unit. Par amusement je vous propose au lieu de mes habituelles chroniques de livre le même jeu en vous demandant ceci : quel est le lien entre « La mouche », film de science-fiction de David Cronenberg (1986), et Cyrano de Bergerac, personnage de théâtre majestueusement incarné par Gérard Depardieu en 1991 ?

Aucun au premier abord. « La mouche » nous raconte une histoire d’expérience ratée. Un jeune savant invente un appareil permettant de téléporter les objets et les êtres vivants. Quand il essaie le procédé sur lui même, il ne se rend pas compte qu’une mouche pénètre avec lui dans l’engin. Résultat : la machine fusionne l’arthropode avec l’Homme, et ce dernier subit une lente (et horrible) transformation en un monstrueux insecte. La lente dégradation du héros, tant physique que mentale, n’est pas sans évoquer une maladie qui, en 1986, était encore sous-estimée : le SIDA. « Oui, mais le lien avec Cyrano ? » me demanderez-vous. J’y arrive : « La Mouche » est en fait le remake d’un film de 1958 intitulé « La mouche noire », avec en vedette Vincent Price. À quelques détails près, on y retrouve la même intrigue : la téléportation, l’accident avec une mouche, la création d’un monstre effrayant… le tout avec Montréal en toile de fond ! (Eh oui, au cinéma la téléportation chère à Star Trek est une invention québécoise !)

Affiche du film de 1958, avec Vincent Price

Mais ce film est à l’origine tirée de la nouvelle « The Fly » (1957) écrite par George Langelaan, un anglais qui a longtemps travaillé en France. Au début de sa nouvelle, on peut lire cette dédicace : « À Monsieur Jean Rostand qui, un jour, me parla longuement de mutations ». Ce Jean Rostand, qui aurait inspiré à Langelaan son conte horrifiant, fut l’un des plus grands biologistes qu’ait connu la France durant le XXe siècle. Ses écrits sont encore une référence aujourd’hui pour ceux préoccupés par l’influence de la science sur les humains et l’environnement.


Jean Rostand (1894-1977)


Or, ce biologiste n’est nul autre que le fils d’un dramaturge célèbre, Edmond Rostand, à qui l’on doit la création de Cyrano de Bergerac. Pour critiquer les mauvais usages que certains font de la science, ainsi que déclarer les dangers inhérents à celle-ci, Jean Rostand n’hésitait pas à employer la figure du personnage mythique créé par son père. Il est amusant de constater que ses mises en garde, avec Cyrano en tête, ont probablement inspiré à Langelaan une des plus célèbres histoires de science-fiction. Une histoire concernant justement les dangers de la recherche scientifique lorsque celle-ci est menée trop hâtivement et sans conscience…


Edmond Rostand (1868-1918)

1 commentaire:

Alice a dit…

Ou bien: Cyrano de Bergerac a écrit l'Autre Monde (Ou États et Empires de la Lune et États et Empires du Soleil) qui pourrait être un genre de science-fiction vu qu'il voyage jusqu'à la lune et jusqu'au soleil ?