vendredi 8 août 2008

Quelques jours de vacances...

Bon, mercredi dernier j'ai renvoyé les réponses à mes questions d'examen-synthèse. La rencontre avec le jury aura lieu dans un peu moins de deux semaines, le 20 août. D'ici là les correcteurs se pencheront sur mes réponses, les décortiqueront... aarrrggghhh! Stress quand tu nous tiens...

Pas qu'on a fait du mauvais travail, non. Mais avec les questions à développement de ce genre, même si on a pris son temps pour répondre, pour vérifier les références, etc. etc., reste qu'on se demande toujours si on a bien été clair, si on a répondu exactement aux questions qu'on nous a posé... On ressasse par après les réflexions qu'on a eu et on se dit "Merde! J'aurais pu dire ça ou ça." Mais il est vrai qu'en dix pages on doit faire des coupures. Alors on se rassure, puis le cycle recommence. De plus, quand on pose des questions liées à un projet de doctorat, cela implique souvent qu'on questionne l'étudiant sur un sujet où justement... il n'y a encore aucune réponse! C'est pour tenter d'apporter une réponse à des questions irrésolues qu'on fait un doctorat...

D'ici là je vais poursuivre la lecture des articles sur les nanos, étudier encore les documents officiels sur la question, méditer le sujet, préparer un powerpoint sur mon projet, me ronger les ongles... Mais avant, je m'accorde quelques jours de congé (quatre ou cinq, j'en ai bien besoin). Lecture de romans (La chute d'Hypérion), BD (plusieurs séries), films (je suis en train de finir la série Cowboy Bebop -- très bon -- et peut-être vais-je aller vois La Momie III) et bien sûr un peu de réécriture sur ma nouvelle de l'atelier. J'ai plusieurs idées mais mes réécritures sont encore trop au stade "premier jet", "essai-erreur" pour apprécier vraiment ce que sera le texte final. Le seul truc que je sais: ça risque d'être ma plus longue nouvelle jusqu'à maintenant.

Hum... Avoir le temps et les moyens, ce que j'aimerais faire, ce serait me louer un chalet ou une chambre quelque part dans la région de Charlevoix, sur le bord du fleuve, et passer la journée sur la véranda à guetter les navires avec des jumelles, un livre sur les genoux.

Bon, au pieu et à demain!

Aucun commentaire: