mardi 25 novembre 2008

L’invasion des bouquins…



En plus de la neige et des charmants petits virus du rhume, le mois de novembre nous apporte aussi son invasion de livres à la place Bonaventure. Beaucoup d’achats commis, ma retenue habituelle (hum…) ayant été minée par le fait qu’en tant que participant à l’événement spécial Solaris-Alibis, je possédais une passe me permettant de revenir au salon tant que je le voulais. Contrairement à l’an passé je suis resté plutôt longuement à chaque visite. L’année dernière je connaissais moins le milieu SFFQ et je socialisais surtout avec les gens de l’atelier présents sur place, mais cette année le nombre de gens à qui je pouvais/devais/me sentais l’obligation de visiter était très élevé, ce qui fait que je suis parfois resté cinq à six heures d’affilées juste à socialiser… Et la probabilité d’ouvrir le portefeuille était par conséquent très grande. Je ne listerai pas mes achats ici, histoire de préserver le peu de réputation qui me reste…

Comme événements marquants… Plusieurs rencontres, obtention des derniers livres d’Éric Gauthier et Daniel Sernine, dédicaces inclues; séances de « déconnade » monumentale au bar après le salon (P.S. Jonathan, je vais compléter mon répertoire pour la prochaine fois…); discussion de projets d’écriture; ai croisé Louise Beaudoin, candidate péquiste dans ma circonscription, à qui j’ai signifié mon soutien… et j’en oublie.

La petite heure de dédicaces, en compagnie d’Alexandre Babeanu venu spécialement de Vancouver pour l’occasion, nous a permis de signer trois exemplaires du Solaris 168 et de vendre un abonnement, en plus de parler de la revue à quelques autres personnes, ce qui est assez bien pour un événement de ce genre. J’ai fortement apprécié ma rencontre avec Alexandre, très sympathique, et dont les nouvelles sont à découvrir. Les histoires de réalité virtuelle ne sont pas ma tasse de thé mais celles d’Alexandre possèdent toujours un « petit plus » qui éveille mon intérêt. Un auteur à découvrir, donc.

Quelques photos pour compléter le tout…


Pascale Raud (diabolique coordonnatrice de Solaris-Alibis), Sébastien Aubry (auteur coupable de plusieurs méfaits dans Alibis) et Philippe-Aubert Côté (super-vilain notoire). Ils ont l'air inoffensifs comme ça, mais...

Philippe-Aubert Côté et Alexandre Babeanu (on essayait d'avoir l'air sérieux...)


Claude Lalumière et Ariane Gélinas, autres contributeurs du Solaris 168


Autre vue du kiosque Alire, où avait lieu l'événement Solaris-Alibis

2 commentaires:

Ariane_Gelinas a dit…

Superbe billet !
Est-ce que tu me donnes la permission d'ajouter la photo de moi sur mon espace, en citant le nom du photographe ?
Merci :)

Ariane.

Philippe-Aubert Côté a dit…

Bien sûr, ajoutez ma chère, ajoutez :-)