mercredi 18 novembre 2009

Comment survivre au salon du livre...


Élisabeth Vonarburg, dans un récent courriel, a eu un de ses mots d'esprits inimitables que je me permets de reprendre ici -- sans lui avoir demandé la permission. Je ne crois pas toutefois qu'elle m'en voudra, et moi je m'en voudrais de le garder pour moi. Elle m'a donc dit, la grande dame de la SF, au sujet du salon du livre de Montréal qui arrive en même temps qu'un virus appelé AH1N1 (vous ne le connaissez pas, je suis sûr...) quelque chose comme : "En tout cas, avec le H1N1 qui court, jamais le salon du livre n'aura autant mérité son surnom de bouillon de culture."


(Note à moi-même: quand je serai capable de faire des mots d'esprit aussi spontanés, vérifier si les poules ont, entretemps, acquis une dentition...)


On peut se poser la question: autant de gens qui se frôlent, se serrent les mains, s'embrassent, le tout dans un espace clos... eh oui, cela peut augmenter les risques de rencontrer et de contracter la charmante bestiole au code postal. Aussi vais-je agir pour diminuer les risques au maximum.


Donc ne m'en voulez pas si je me montre compulsif avec le purrell, si je préfère vous serrer la main plutôt que vous embrasser (même avec les gens vaccinés, avoir le vaccin n'empêche pas le charmant virus de se trouver sur votre joue et de le refiler aux autres), si dans le métro je porte constamment mes gants de cuir pour me rappeler de ne pas me mettre les mains dans le visage ou si j'arrive en scaphandre. Ou que j'envoie seulement mon hologramme. Qui sait, c'est peut-être moi qui pourrait vous transmettre un joli virus ramassé par inadvertance dans le métro...

Hum... Côtoyer autant de gens pendant le salon du livre va être une expérience plus que fascinante, cette année! :-p
.
Ceci dit, adopter les bonnes attitudes constitue une prévention efficace contre le AH1N1, alors pas de quoi paniquer pendant le salon. Pour plus d'informations sur le AH1N1 et sur les mesures que tous peuvent appliquer autant pour se protéger que protéger les autres, on trouvera des informations sérieuses sur le site de la santé publique. Un site très utile pour faire le ménage dans toutes les stupidités qu'on a entendu sur les vaccins et qui viennent d'une troupe d'hurluberlus illuminés dont on pourrait rire si leurs propos aberrants n'étaient pas pris au sérieux par autant de gens crédules...

5 commentaires:

Alamo a dit…

Haha c'est vrai.

Les auteurs sont prisonniers derrières les tables...

Comme moi je suis prisonnier derrière mon kiosque d'information à mon travail!

Le pire dans tout ça, c'est que même si on désinfecte tout, qu'on fait attention pour ne pas se mettre les mains dans le visage... On fini toujours par se ronger un ongle et VLAN! Ça y est, on est foutu...


Au plaisir de peut-être te croiser au salon, j'y vais ce dimanche! ;)

Luc Dagenais a dit…

J'ai reçu le vaccin il y a 2 semaines, et avec tout ce que j'avais entendu à son sujet, je m'attendais à me réveiller avec un bronzage phosphorescent le lendemain matin, ou quelque chose comme ça... Mais rien! Je suis déçu.

Pour le Purrell, on se cotise pour en acheter un bidon?

;-)

Gen a dit…

J'espère que vous avez survécu au Salon sans trop de microbes les gars! ;)

L'avantage d'avoir pogné cette foutue grippe et d'y avoir survécu (sans trop de mal pour être franche... c'est l'avantage de la pogner maintenant, avant qu'elle ne mute, je suppose), c'est que là j'économise sur le Purell.

Alexandre Babeanu a dit…

Et bin, on dirait que ça bouillone par chez vous. J'espère que vous avez tous survécu sans bobo...

ClaudeL a dit…

J'en suis même à ouvrir des portes avec ma manche de manteau et ne pas mettre ma main, ni même ma manche de manteau, sur la rampe d'un escallier roulant. Rester en équilibre pour monter la première marche, ça tient du Cirque du soleil!