dimanche 10 janvier 2010

Trivialités de début d'année... et bientôt dans Solaris


Mutisme sur ce blogue au cours des derniers jours, mais non sur d’autres plans. Comme je l’ai dit un moment donné, les mots que je ne mets pas ici sont investis ailleurs. Raisons pour lesquelles je me montre particulièrement sauvage ces derniers temps :-)

Cela dit, je me dois de pondre un premier billet pour 2010 : demain, c’est la rentrée « officielle » : retour au Ph.D. et début d’une autre charge de cours, même si j’y travaille depuis quelques jours déjà. Je devrais participer à un colloque sur les nanotechnologies à l’Université Laval, qui se tiendra parallèlement au Salon du Livre de Québec. Cette année, l’ACFAS se tiendra à l’Université de Montréal, les occasions d’assister à des présentations instructives ne manqueront pas. Et ma recherche à conduire à travers ça… houla. Par ici les Advil. Au moins le Congrès Boréal devrait me changer les idées au mois de mai, ainsi que la sortie de « The wolfman » avec Benicio Del Toro (je viens d’acheter le Mad Movies consacré à ce sujet, s’en étonne-t-on? -- et yé, le film se passe en Angleterre vers les années 1880-1890... tout pour me plaire...) et « Avatar : the last airbender » (liens ici et ici; rien à voir avec le dernier-né de James Cameron; je suis juste mordu de cette série animée, et la bande-annonce est alléchante).

Pour ce trimestre, petite gâterie, mais j’ai décidé de suivre un cours d’introduction en astrophysique en auditeur libre, histoire de mieux maîtriser les concepts de base de cette discipline pour mes petites histoires. En tant que scientifique, j’apprécie quand les auteurs de SF font leurs devoirs. Qu’ils commettent des erreurs, qu’ils tournent les coins ronds peut être excusé, on ne peut être une sommité dans tout. Mais j’apprécie quand je ressens l’impression que l’auteur a fait ses recherches sur les phénomènes physiques, biologiques ou sociaux impliqués dans ses écrits. L’inverse provoque toujours une poussée de poils et de bave chez moi, certains pourront témoigner… En tout cas, je suis curieux de voir ce que ce cours m’apportera. Je le suis pour la SF, mais aussi parce que le futur de l’humain et les questions éthiques qu’il soulève concernent aussi son futur cosmique, son éventuelle colonisation de ce système et d’autres systèmes. Le bioéthicien ne sera pas en reste…

Pour répondre aux gens qui ont écrit des commentaires suite à ma critique d’Avatar… Je vous remercie de votre attention, vraiment. :-) Dans ces commentaires, Geneviève Blouin me posait quelques questions quant à la nouvelle « Lupercalia ». Je vais donc en profiter pour parler de ce texte, qui est déjà annoncé sur le site de Solaris et sur d’autres blogues. Je me sens donc autorisé à livrer quelques informations qui, je l’espère, vous allécheront un peu.

« Lupercalia », d’abord, ne parlera pas de loups, nan :-) Je n’ai d’ailleurs rien à voir avec ce titre.

« Lupercalia » et « Terminalia » sont deux textes à relais. Il s’agit d’une expérience amusante, qui consiste à soumettre une amorce de texte à un premier auteur qui écrit la suite, sur une longueur de 2000 mots environ. Le texte résultant est transmis à un second auteur qui ajoute 2000 mots et le tout est transmis à un troisième auteur qui répète le processus… jusqu’au dernier auteur qui, ayant accès à la totalité du texte, doit écrire la conclusion. Deux équipes se sont livrées au jeu pour Solaris, soit une équipe d’auteurs de la relève (Guillaume Voisine, Pascale Raud, moi, Ariane Gélinas et Mathieu Fortin) et une équipe d’auteurs chevronnés (Francine Pelletier, Daniel Sernine, Jean-Louis Trudel, Esther Rochon et Élisabeth Vonarburg), qui devaient tous démarrer avec la même amorce. L’initiative de l’exercice revient à Mario Tessier, l’homme qui « érudise » plus vite que son ombre :-)

Imaginez la situation : dans mon cas, j’ai reçu le texte au début septembre, au moment où celui-ci n’était composé que de l’amorce commune fournie par Solaris aux deux équipes, avec les parties écrites par les deux premiers auteurs. Il me fallait imaginer une suite cohérente avec le début et qui ne limite pas trop la liberté des auteurs venant après moi. J’ai fini par pondre quelque chose. Une idée que je reprendrais peut-être dans un autre texte. Mais non, désolé, il n’y a pas de loups :-)

Il est intéressant de voir comment des auteurs aux approches différentes agissent dans un tel contexte, quand on doit écrire la suite d’un texte qui possède des choix narratifs fixés, différents de ceux qu’on emploie habituellement (par exemple, le temps de verbe était au passé alors que je préconise le présent, plus léger).

Donc en résumé, je figurerai (encore) au sommaire du prochain Solaris parmi les collaborateurs de cet exercice amusant.

Après cela, 2010 devrait voir la parution de ma novella « Pour l’honneur d’un Nohaum », mais je ne peux encore préciser le numéro exact. D’autres projets sont en cours, mais on en parlera quand cela vaudra la peine d’en parler :-)
Oh, et en passant, pendant les vacances des fêtes je suis tombé sur quelques épisodes du fameux documentaire "Apocalypse", sur TV5, qui nous présente des images d'archives en couleurs de la Seconde Guerre Mondiale, toute en couleur... C'est troublant et époustouflant. Il faut voir ces images, même si vous êtes une âme sensible...

5 commentaires:

Gen a dit…

Ah ben, je suis à la fois déçue, soulagée et alléchée.

Déçue, parce que j'avais imaginé quelque chose et que vous allez dans tout autre chose. (Surtout si y'a pas de loup... ;)

Soulagée, parce que ça veut dire que je vais pouvoir écrire ce que j'avais imaginé :p

Alléchée, parce que l'exercice me semble très intéressant et que j'ai bien hâte de lire ça!!! :)

Philippe-Aubert Côté a dit…

Comme j'ai plein d'histoires de loups dans mes cartons, j'ai peut-être déjà imaginé ce que tu as imaginé... :-)

Mouhahahhahaha.

Ravi que cela t'allèche :-)

Gen a dit…

Ah, mais ça reste au premier qui la publie ;p

Lily a dit…

aaaah donc ça va sortir ce texte à suivre.. intringuant et intéressant tout à la fois, merci d'en causer un peu ici, ça donne d'autant plus envie d'aller voir ! :D

audrey a dit…

Bonjour,
Je vous prie de m’excuser mais je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vous semblez être un lecteur passionnés, et vos articles en sont extrêmement intéressants sur le sujet de la littérature fantastique/thriller, etc...
En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

Audrey
Responsable communication
audrey@paperblog.com