mardi 25 janvier 2011

La musique qui fait peur...

Mes amis connaissent bien la relation particulière que j’entretiens avec la musique. Je me suis déjà étendu sur mes visites à l’OSM ou même sur l’emploi de la musique dans mon processus d’écriture, en personne ou sur ce blogue. On ne s’en étonne pas : je proviens d’une famille de musiciens et j’ai passé beaucoup de moments de mon enfance à voir des répétitions d’orchestre et à fureter dans des coulisses de théâtre. Fait amusant, je suis d’une ignorance crasse pour tout ce qui est chanson : la musique qui m’intéresse est celle qui n’a pas besoin de mots (ou en tout cas qui emploie des mots que je ne comprends pas). Inutile de me faire entendre la chanson de l’heure et de me demander de l’identifier (cependant, je sais qui est Lady Gaga; mettons qu’elle est dure à ignorer, celle là… :-) )

Il y a des musiques et des compositeurs qui me parlent sans employer de mots. Le divin Mahler, mais aussi Chostakovitch et Mozart (dans ses œuvres personnelles, ce qu’on appelle son « petit b » dans le jargon des musiciens). J’adore aussi Vaughan Williams — dont la Fantaisie sur un thème de Thomas Tallis m’a beaucoup inspiré pour la novella Pour l’honneur d’un Nohaum, cette musique toute en retenue allant bien avec les personnages et le genre d’histoire que je voulais mettre en scène. Et à cela s’ajoute les innombrables trames sonores de films que je connais sur le bout des doigts… (J’adore Hans Zimmer, Howard Shore, Joe Hisaishi, John Williams…)

Il y a des musiques qui m’ennuient ou qui m’indiffèrent. Ou qui me répugnent. Des compositeurs qui ne me parlent pas. Tout ce qui est rock ou heavy métal ne me parle pas. Dans le classique, Sibelius m’indiffère royalement — je trouve qu’il a de bonnes idées, mais ce qu’il en fait ensuite ne me dit vraiment rien (j’adore les premières notes de Finlandia mais ensuite… euh…). Idem pour Chopin (Aaaarrrgggghhhh!!!). Il y a eu une époque où j’adorais Beethoven mais en dehors du second mouvement de sa Septième symphonie (un peu mahlérienne il me semble), il ne me parle plus beaucoup aujourd’hui (à moins que je sois devenu aussi sourd que lui :-))

Et il y a UNE musique qui me fait peur.

Si. Peur. Vraiment.

Il y a une musique qui m’a toujours effrayé, que je trouve angoissante à l’excès mais quelque part, je la trouve fascinante et je ne peux m’empêcher de l’écouter, malgré la crainte qu’elle a toujours suscité en moi — et qu’elle suscite toujours :-) C’est le Kyrie du Requiem de Ligeti (1965)  œuvre essentiellement vocale dont on entend des extraits dans 2001 l’Odyssée de l’Espace (Kubrick adorait Ligeti et a employé ses œuvres dans beaucoup de ses films). Ce chœur de damnés qui semblent nous précipiter vers on ne sait quel au-delà, région infernale ou paradis… Ouch.

Qu’une musique me « booste » ou m’indiffère ou me répugne, d’accord. Mais qu’elle me fasse peur? Particulier…

Si jamais vous voulez essayer… :-) Voici un montage sur youtube avec comme décor l’Enfer de Jérôme Bosch. Essayer d’écouter sans regarder les images. Ou pire : juste avant de vous endormir… Vous n’en trouverez pas le sommeil de toute la nuit :-)



Le pire, c’est que sur les photos, Ligeti (1923-2006) a souvent l’air d’un vieux monsieur souriant et joueur de tours… On lui doit entre autre un « canular musical », le Poème symphonique pour 100 métronomes, et qui est effectivement jouée par une armée de métronomes… Les cinéphiles pourront reconnaître plusieurs de ses oeuvres à travers les divers films de Kubrick (2001, mais aussi Shining et Eyes Wide Shut).



Bah. Chacun ses perversions…

15 commentaires:

Isabelle Lauzon a dit…

Tiens, voilà un sujet qui m'interpelle beaucoup! Je n'ai pas tes connaissances dans la musique classique, mais mes oreilles s'y bercent de temps à autre...

Personnellement, je crois que la musique détient énormément de pouvoir sur le génie créatif. Elle stimule l'imagination, elle suscite des émotions - pas toujours les mêmes chez toutes les personnes d'ailleurs.

Lorsque j'aurai un peu de temps, je tâcherai de retracer les mélodies que tu répertories ici, pour les écouter une à une. Voyons ce qu'elles m'inspireront...

Philippe-Aubert Côté a dit…

En effet, le truc avec la musique classique c'est que c'est très vaste comme genre musical et surtout très diversifié. Et le mieux c'est de magasiner comme tu te le proposes. Tu verras bien ce que tu aimeras. Perso, j'aime moins les trucs "métronométriques" (euh... néologisme...?) comme le Bach. J'aime mieux les trucs déjantés, comme Mahler et Chostakovitch.

Entre Bach et Mahler, il y a tout un espace (à la fois au niveau du style de musique que dans le temps). Beaucoup de gens disent qu'ils n'aiment pas le classique, mais je crois souvent qu'ils pensent à "un classique" qu'ils n'aiment pas (et qu'on leur a imposé de force). Pourtant, beaucoup de gens aiment bien les trames sonores de films qui sont d'inspiration classique :-)

Faut magasiner. Si ça t'adonne, dis-nous ce que tu aimes (ou pas) dans tes découvertes!

(Je me rends compte que j'ai dit que je n'aimais pas le heavymétal. C'est vrai, Jonathan Reynolds m'a déjà prêté des trucs qui ne m'ont pas parlé. Mais pourtant... j'aimais bien le générique de Naruto "version pour adulte" chanté par un japonais qui s'arrachait les cordes vocales... :-)

Chacun ses perverions, eh...?

Pat a dit…

Ah!
Très puissant dans 2001 l'odyssée de l'espace.

J'en frissonne encore!

Merci de partager ce morceau.

Philippe-Aubert Côté a dit…

Bienvenue!

Maintenant, faut essayer de l'écouter en s'endormant, et ne pas faire de cauchemar :-p

Gen a dit…

Je n'ai pas la sensibilité de certains pour la musique, mais je dois dire que moi aussi la musique sans parole ou alors uniquement à effet vocal me parle beaucoup. J'ai un gros gros faible pour Tchaïkowski (ça c'est les années de ballet classique...)

Tous les Kyrie me donnent des frissons dans le dos (le plus poignant que j'aie entendu était chanté par les moines à St-Benoît-du-Lac un jour où on était allés y acheter du fromage et où mes parents avaient voulu rester pour la messe... mauvaise idée le Jour des Morts!!!)

Pour ce qui est du métal, pendant des années je détestais. Puis j'ai entendu Apocalyptica jouer Métallica au violoncelle. La révélation! Maintenant, on dirait que je reconnais les lignes musicales classiques sous une bonne partie de la musique "métal". Et j'adore! :)

Philippe-Aubert Côté a dit…

Du ballet au combat extrême? 8-)

Me semble en effet que le milieu de la danse est parfois réputé pour ses couteaux dissimulés... ;-)

Gen a dit…

C'est surtout que tant qu'à plus être capable de marcher le lendemain parce qu'on est épuisée et courbaturée, là au moins je peux me dire que mes adversaires sont dans le même état! ;)

Fait cocasse : je me suis blessée moins souvent en m'entraînant aux arts martiaux qu'en faisant de la danse!!!

Guillaume Voisine a dit…

Un truc qui me fait peur un peu, c'est 'Delirium Cordia' (j'enlève volontaire les accents, qui sont un peu partout et dans tous les sens) de Fantômas. Une chanson de 75 min, sans mélodie, avec de grands passages qui ne consiste qu'en des bruitages divers (scie mécanique, feuilles poussées par le vent, cloches d'église, statique...).

C'est genre les cassettes atmosphériques d'Halloween (avec des bruits genre Ouuuuuuuuh, Ahhhhhhhhh et des rires démoniaques), mais version métal expérimental. Toute une ride.

Je trouve que 'Delirium Cordia', en fait, est le penchant evil et sombre de 'Amarok' de Mike Oldfield (une autre longue chanson, seulement 60 minutes celle-là).

Philippe-Aubert Côté a dit…

À Guillaume: je suis sûr que Jonathan R. doit connaître ça... :-)

De Mike O'field, ma connaissance se limite à "Tubular Bells" -- assez effrayant,aussi...

Alexandre Babeanu a dit…

Musique! Tiens, je connaissais pas Ligeti, un compositeur Roumain-Hongrois en plus! Mais sérieusement, tu écoutes souvent ce morceau là?? Effectivement limite effrayant, je pense qu'a force ça me rendrait dingue :).

Je préfère pluôt du Clinet Mansell, comme ici interprété par l'excellent Kronos Quartet (film "Requiem for a Dream"):

http://listen.grooveshark.com/s/Sum
mer+Summer+Overture/4JAgY?src=5

Ah oui, Beethoven, je me rappelle m'endormir (sisi) pendant un concert de la 9ième... Incroyable de longueur. Il me faut des mélodies à moi, c'est, les bruits j'y arrive pas vraiment. C'est pourquoi en général je préfère la musique baroque à la classique (Haendel, Mozart, Vivaldi, Monteverdi)...

Philippe-Aubert Côté a dit…

Oui je l'écoute de temps à autre :-) Je suis un amateur de musique classique extrême... :-p

Lily a dit…

Tubular Bells... en ce qui me concerne c'est un voyage. Et pas effrayant du tout, Oldfield est une grande référence pour moi :)
Si tu veux tester du déjanté, essaie Amarok, sorti en 1990... 1h tout juste. :)
À date j'ai rien entendu de vraiment effrayant, mais du bizarre, oui. Ou du déprimant (genre un groupe progressif comme Anglagard).

Philippe-Aubert Côté a dit…

Hé hé... Pour moi, "Tubular Bells" c'est "L'exorciste"... ;-) Je ne peux pas dire que le film m'a fait peur (lu le roman avant, effet de nouveauté absent pour moi, absence de passé religieux surpuissant) mais je trouve que Tubulur Bells était un excellent choix pour créer une atmosphère angoissante.

Pascale Raud a dit…

Moi la musique qui m'angoisse au plus haut point, c'est un extrait de la bande sonore du film Eyes Wide Shut, e qui s'intitule "Masked ball". Je sais ce qui provoque cette émotion chez moi : c'est l'espèce de voix aux tonalités "bouchées" qui répète une litanie proche de l'incantation morbide. Brr...
Voici le lien : http://www.youtube.com/watch?v=8acyyW51fZk

Philippe-Aubert Côté a dit…

En effet, elle est assez effrayante : elle donne à l'orgie qui s'ensuite une dimension religieuse-quasi-mystique-satanique. Un excellent choix de Kubric...