mardi 17 mai 2011

Boréalités 2011...

Bon, après avoir décompressé un peu, comme promis, une petite liste d’impressions et de trivialités sur le dernier Congrès Boréal avant que la poussière n’achève de retomber…

1) Il y a une chose que je dois avouer : au début, quand j’ai rempli le sondage sur les propositions de tables-rondes pour le Boréal 2011, je n’ai pas vraiment trouvé chaussure à mon pied. Rien ne me plaisait dans ce qu’on proposait — je me suis dit « Bon, ça sera une année ‘‘sans’’ ». Mais sur place… ayoye! J’avais de la misère à décider à quel panel j’allais assister — ceux que j’ai manqués, c’est surtout parce que j’étais incapable de suivre deux séances d'affilée et parce que dans certains locaux, il faisait trop chaud. Je fais maintenant amende honorable et tire ma casquette au comité organisateur de ce Boréal qui, non seulement a proposé une programmation fort intéressante, mais qui a, en plus, organisé celle-ci pour qu’elle soit cohérente. En effet, on pouvait retrouver une certaine succession logique entre les panels, certaines questions posées dans l’un trouvant sa réponse dans les suivants, etc. Le tout a favorisé l’émergence de plusieurs réflexions intéressantes. Donc bravo au comité organisateur!

2) Cette année, comme l’année dernière, je n’ai participé qu’à une table ronde consacrée à la science dans les comics. Animée de manière passionnée par Alamo Saint-Jean, cette table-ronde comptait, à part moi, Mario Tessier qui, comme d’habitude, nous a permis de profiter de son érudition et de son sens de l’humour. Je me suis bien amusé et je crains que les quelques personnes réunies dans la salle se sont amusées elles aussi. On va travailler fort l’année prochaine pour que cela soit des plus pénibles ;-)

3) Cette année aussi, plusieurs rencontres et discussions intéressantes avec d’autres fêlés plus ou moins sains d’esprit comme moi — on me pardonnera j’espère de ne pas donner de noms, je risque sûrement d’en oublier.

Je photographie Élisabeth Vonarburg en train de photographier le panel sur la forme et le fond... mise en abyme?
4) Choix de film à voir suite à la fameuse discussion par la Bande-annonce : X-men origine, Super 8, Captain America et le dernier Harry Potter. Films que je n’irai pas voir : Green Lantern (yiiish), le remake de Conard le Barbant (euh, Conan le Barbare…) — mais mautadit je risque de le louer en DVD un vendredi soir où il n’y aura rien à la TV.

5) MAIS SURTOUT : je n’irai jamais voir, ni ne louerai en DVD, l’infâme, l’odieuse, l’innommable, l’horrible, l’inutile, la contre-nature, la « non-wowitudante » adaptation des Schtroumpfs qui mériterait à elle seule de déporter tout Hollywood au Goulag… Christian Sauvé aurait dû garder cette bande-annonce en guise de « bande-annonce traumatisante de la fin » — croyez-moi, l’adaptation des Schtroumpfs est plus horrible que « Robot Geisha » ou « Human Centipede »…

6) La prochaine fois que je serai en nomination pour quelque chose, rappelez-moi de ne pas avoir de bonbon à l’érable dans la bouche.

7) Je ne sais pas si je peux en parler, mais lors de l’assemblée générale de SFSF Boréal qui a suivi le Congrès, je me suis montré intéressé à faire quelque chose pour que, l’année prochaine, on soit en mesure de décerner le prix Aurora-Boréal réservé aux bandes dessinées de genre. Dossier à suivre…


Yves Meynard : Nous parlons ici de la forme ...
Carmélie Jacobs: Non, du fond...
Pacale Raud : Non, du Style...
Frédérick Durand: Non, de la Voix...
Moi et tout le public: Arrrgghh!

Je n’ai pas pris beaucoup de photos, mais j’en ai placé quelques-unes ici. J’ai tenté d’en trouver une « pas d’allure » de mon amie Pascale Raud, pour prendre ma revanche sur son billet d’hier, mais contrairement à moi, elle paraît bien sur TOUTES ses photos (je la soupçonne d’avoir piqué des trucs à Julia Roberts et Kate Winslet -- vous savez, ces deux actrices qu'ont dirait habillées dans du Prada même si on leur met une simple poche à patates sur le dos...). Je ne peux donc, malheureusement, placer que des photos où elle a l’air bien, avenant, gentil et professionnel… Je place aussi une photo d’Héloïse Côté, lors de la remise du prix Jacques Brossard. Bravo Héloïse pour le double prix! Et bravo à tous les autres lauréats du Congrès!
Bravo Héloïse! (Héloïse Côté et Claude Janelle)
En somme, un bien beau Boréal qui a été "très l'fun" :-)

Ah, avant d’oublier : pour le prochain Boréal, j’aimerais bien proposer une table ronde sur les séries de dessin animé qui nous ont marqués jeunes et qui nous ont peut-être poussé vers l’écriture de récits de genre (ou à tout le moins influencé dans notre écriture…). Ça pourrait s’énoncer sous une autre forme, mais si jamais il y a des partants, faites-moi signe!


13 commentaires:

richard tremblay a dit…

Ah, c'était un bonbon à l'érable... Sincèrement, à la façon dont tu te tenais la mâchoire, je croyais que tu avais reçu un coup de poing malencontreux d'un fan trop enthousiaste à l'annonce de ton prix :-)

Philippe-Aubert Côté a dit…

C'était l'un des diaboliques bonbons à l'érable de Christian Sauvé qui a juste failli s'enligner dans le mauvais conduit en entendant l'annonce :-)Déjà que je m'étouffe souvent avec ma salive, et qu'en entendant l'extrait d'Anne Robillard lu par Alain Ducharme j'avais passé à deux doigts de...


Mais un coup, j'en ai effectivement reçu un dans les côtes, de la part d'une certaine voisine de chaise (qui se reconnaîtra), accompagné d'un "J'te l'avais dit..." :-)

(En passant, gang, allez lire le début du bouquin d'Anne Robillard à la sauvette, c'est vraiment... à s'étouffer...)

Alain a dit…

Je m'étais bien pratiqué pour garder mon sérieux en lisant l'extrait, mais rendu devant une salle remplie... impossible

Philippe-Aubert Côté a dit…

Que tu sois parvenu à garder ton sérieux une minute, ça relève de l'exploit :-)Quand j'ai eu le livre en main, hier, je n'en suis pas revenu de voir les autres énumérations qui débutent ce bouquin... La question qui me brûle les lèvres: as-tu acheté et lu ce bouquin, Alain? :-) D'où venait l'exemplaire exhibé à Boréal?

Alain a dit…

Voyons, tu penses sérieusement que j'ai dépensé de l'argent pour ça? Je l'ai reçu en étant sur le jury du prix Jacques-Brossard.

Pour citer Jo Walton à propos de ce livre: "It's an all new level of bad".

Philippe-Aubert Côté a dit…

Ouf, heureux de l'apprendre! Je devais poser la question avant de réviser la liste de cartes de Noël :-)

Mais maintenant, une autre question me brûle les lèvres: as-tu réussi à tout le lire??? Inutile de répondre, j'imagine que tu es soumis à une confidentialité en tant qu'ex-membre du jury... mais à notre prochaine rencontre, j'apporterai un flacon de scopolamine... ;-)

Alain a dit…

Quand les premières pages contiennent des énumérations interminables, ça ne prend pas beaucoup de temps avant de déterminer que le livre ne mérite pas un prix prestigieux...

Philippe-Aubert Côté a dit…

J'ai sauvé quelques ml de scopolamine... :-)

En tant qu'ex membre du jury du prix Solaris, je compatis...

Jean-Louis Trudel a dit…

Alain, si jamais on relance le Concours de maltraitement de texte, il faudra t'en exclure, car il faut être capable de lire bien pire sans rire...

Alain a dit…

Je pourrais lire bien pire s'il y avait un peu plus de diversité dans la structure des phrases. Juste une liste interminable de noms propres qui sonnent faux... désolé, trop ridicule.

Alamo a dit…

Ce fût effectivement très agréable d'animer une table ronde avec toi et Mario Tessier, en espérant pouvoir répéter l'expérience prochainement! :)

Lily a dit…

aah le bonbon à l'érable :D
Merci pour ce compte rendu succinct et percutant Phil. :)))
Et pour les idées de panel, on prend en note ici à Québec, donc hésites pas à faire passer sur QSF éventuellement ! :)

Philippe-Aubert Côté a dit…

Noté :-)