dimanche 9 octobre 2011

Ces voyages dans l’inconnu…

"Ovulation", peinture à l'huile par Von Taylor
L’une des choses que j’aime le plus dans l’écriture ou la préparation d’histoires SF, c’est la recherche d’informations sur un sujet qui m’est peu familier, voire inconnu. Et auquel je ne me serais jamais intéressé si une histoire ne m’avait obligé à me renseigner dessus.

Ainsi, pour Le patient de l’interne Freud, j’ai lu (partiellement) la correspondance de Freud, riche en petits détails trippants sur son stage chez Charcot. En préparant Pour l’honneur d’un Nohaum, j’ai lu des guides touristiques sur Moscou qui m’ont appris des choses étonnantes (Des lustres dans les stations de métro? Ils sont fous, ces Russes…) Pour un autre récit non publié, j’ai dû télécharger plein d’articles académiques sur la propulsion interstellaire (je ne lisais que les introductions et les conclusions, parce que les sections avec équations à la pelle, je n’y comprenais rien…). Pour un autre futur texte en cogitation je vais devoir me renseigner sur l’histoire de la Chine. J’ai quelques bouquins empruntés qui attendent que je m’y plonge dès que j’aurai réglé le compte à une certaine thèse (bientôt, bientôt je vais pouvoir lui enfoncer un pieu dans le coeur... euh... s'cusez, mauvais monstre!). Mais j’ai bien hâte : jamais je ne me suis intéressé à l’histoire de la Chine, je devrais apprendre des choses intéressantes. Même si je n’ai pas envie de visiter ce coin de la planète. (Moi et les voyages…)

Mais en ce moment, je dois me renseigner sur un sujet qui est pour moi un gros point d’interrogation. Pour une histoire SF que j’aimerais soumettre à une revue d’ici la fin du trimestre. Un sujet mystérieux, sur lequel oui j’ai quelques connaissances théoriques de base, mais dont j’ignore tout *concrètement*. Que je ne peux rendre de manière réaliste dans un texte.

J’ai nommé : les menstruations!!!

Parce que mon personnage principal est une jeune adolescente du futur qui vit ses premières menstruations, constate qu’elle commence à devenir femme et comble de malheur, il lui arrive une aventure abracadabrante (euphémisme pour dire « ça va fesser et être pénible pour tout le monde »). Ce n’est pas un choix gratuit : sa manière de vivre ce changement important va avoir une influence sur ses actions et ses réactions au… disons chaos où je compte la plonger.

Et en relisant mes plans, cela m’a frappé : comment une jeune adolescente vit-elle ses premières règles? D’accord, mon héroïne est loin d’être la jeune Québécoise moderne qui vit dans une famille normale ou divorcée, alors j’ai une grosse marge de manœuvre pour imaginer sa vision du monde. Mais quand on a ses règles, qu’est-ce qu’on ressent? Comment vit-on la chose? Comment perçoit-on le début de ce phénomène?

Diantre! Je sais rien de tout ça moi! Demandez-moi de me mettre dans la peau d’une chimère humain-animal, pas de problème! Mais ça…

Donc, je reviens à l’instant de la bibliothèque avec plein de petits guides illustrés, écrits dans un langage simple, pour expliquer aux jeunes filles prépubères *comment ça marche* — avec un minimum de langage technique parce qu’évidemment, mon héroïne doit se décrire les choses avec des comparaisons et des termes que n’emploierait jamais un médecin. J’ai passé au comptoir de prêt automatisé en cachant les bouquins entre deux BD à la couverture sanglante (sanglante, ouais, j’ai eu de la suite dans les idées…). Pour faire bonne mesure, je vais sûrement au besoin interroger quelques personnes bien placées. Et surtout m’assurer d’avoir au moins une ou deux lectrice-test.

Le but, c’est qu’une femme en lisant le texte trouve que « ça a l’air plausible » et qu’un gars puisse « avoir une certaine compréhension » du phénomène.

Il n’y a rien de mieux que la SF pour vous forcer à voyager dans l’inconnu et vous renseigner sur les sujets pointus les plus mystérieux qui soient :-)

(Source de la toile "Ovulation" : ici)

7 commentaires:

Isabelle Lauzon a dit…

LOLOL! Un gars qui plonge dans l'univers des menstruations... Je veux lire ça!!!

Ayoye! Peinture très évocatrice!

Philippe-Aubert Côté a dit…

Au moins j'ai un avantage: comme ça va se passer à bord d'un vaisseau cargo dans le futur, la jeune femme va devoir composer avec les moyens du bord. Comme ça, je n'aurais pas à enquêter sur les différents modèles de serviettes hygiéniques, les joies du magasinage en pharmacie et les aélas de leur ajustement... :-)

Mais mine de rien, avec ce que je viens de lire, on voit que le phénomène peut être un vrai casse-tête, surtout s'il s'agit des *premières* règles comme c'est le cas pour mon personnage: apparition possible entre 8 et 17 ans (non pas exclusivement 12-13 ans) donc mon perso peut avoir 16 ans comme je le voulais, diversité des *symptômes* d'un sujet à l'autre et d'une fois à l'autre, durée du cycle plus ou moins régulier, etc.

Des heures d'amusement :-)

Philippe-Aubert Côté a dit…

Oh, et oui, la peinture me semble vraiment géniale! Il y en a qui ont des idées si simples mais si géniales tout à la fois...

Démie Lune a dit…

Il y a Henri Loevenbruck qui s'est aussi lancé dans la jeune héroïne qui débute ses menstruations, je ne sais plus dans lequel de ses livres (je peux fouiller au besoin) ;o)

Si j'ai un commentaire de femmes à dire au sujet de comment les filles vivent leur première menstruations, je dirais que le premier point super important, c'est si elle sait que ça devait arriver ou non. Une fille qui n'est pas du tout préparé, qui ne sait pas ce qui lui arrive, c'est une toute autre chose que si elle a été instruite. ;o)

Je suis ouverte à t'en parler davantage si tu le veux, par email je pense que ce sera plus pratique ;o) (as-tu mon email par la liste?)

Philippe-Aubert Côté a dit…

C'est noté :-) Et pas d'inquiétude: "Le grand Modérateur peut troufer fotre courriel, fraülein" :-)

Lily a dit…

Intéressante exploration Phil et oui, je suis d'accord avec Démie Lune, tout dépend de si on s'y attend ou pas. Sans compter les réactions de l'entourage, qui peuvent aider ou non... tu peux aussi m'écrire si tu veux ;)

Philippe-Aubert Côté a dit…

Hé hé hé... Je prends note :-)<

Je crois que je vais ouvrir un forum sur ce blogue, tiens: "Mesdames, venez discutez de vos règles... pour votre bien-être et celui de la SF" ;-)