mercredi 19 septembre 2012

Le Herr Doktor à la Comiccon

Bon, mes amis et proches le savent pour avoir été aux premières loges, et j'ai repris la nouvelle sur facebook, mais il fallait bien que je le mentionne sur ce blogue : vous pouvez m'appeler "docteur" si ça vous chante :-)

(Pas parce que je le veux -- au contraire! -- mais si vous le faites, il n'y a aucun risque que le Bon Dieu vous envoie la foudre, la lèpre et les grenouilles pour avoir osé m'appeler avec un titre qui ne me convient pas...)

En effet, après avoir déposé ma thèse dans ce même pavillon qui abrita jadis une partie du projet Manhattan, j'ai, vendredi dernier, effectué ma soutenance de thèse dans le pavillon 1420 Mont-Royal, véritable couvent hanté qui ne figure même plus sur les cartes du campus parce que les facultés logées à l'intérieur vont bientôt déménager. La salle était horrible -- belles boiseries, mais aucune climatisation, aucun équipement informatique intégré, accoustique déplorable, des prises de courant à deux trous alors que le rétroprojecteur apporté et mon ordinateur ont des fiches à trois brins... Mais on s'en est bien tiré et malgré mon état d'exténuation totale, j'ai survécu.

Alors, officiellement, d'après mes infos, voici le verdict du jury:

1) Thèse acceptée à l'unanimité;
2) Thèse jugée "exceptionnelle"
3) De qualité telle qu'elle pourrait représenter la discipline dans les concours de thèses
4) De qualité telle qu'elle devrait être considérée pour la liste d'honneur du doyen
5) Publication au national et à l'international (il faut que je me renseigne sur ce dernier point).

Après la soutenance, le jury et les gens présents ont pu participer à un petit vin d'honneur, puis la soirée s'est terminée avec proches et amis au Boccacinos, au Centre-Ville de Montréal. Cela a été l'une des soirées les plus mémorables de mon existence, très agréables, et je remercie encore ceux qui étaient présents :-) (Et ce n'est pas fini, vous allez recevoir une carte bientôt, mouhahahahahaha :-p) C'était drôle de voir réunis à la même table des gens de ma famille, des proches, des amis du milieu de la SFFQ et des amis du milieu universitaire, et de voir tous ces gens s'entendre à merveille et rire, alors qu'en temps normal ils appartiennent à des univers disparates -- mais ils se sont tellement bien entendus que je ne serais pas surpris qu'ils entrent en contact dans un avenir proche...

Et le lendemain, histoire de me gâter un peu pour célébrer la fin de mon doctorat, je me suis payé une visite à la Comiccon de Montréal. Je dois avouer que je ne suis pas un fan de la Comiccon (surtout depuis l'explosion du nombre de ses visiteurs) mais je *devais* y aller cette année, puisque l'un des invités spéciaux n'était nul autre que Malcolm McDowell -- or, si j'ai effectué un cursus en bioéthique et en biologie, si j'écris de la SF, c'est en grande partie à cause de mon intérêt pour H.G.Wells. Et c'est grâce au film C'était demain (Time after time, 1979), dans lequel McDowell incarne Wells, que je connais le vénérable écrivain britannique. Tant dans mon mémoire de maîtrise que ma thèse je signale ma reconnaissance envers H.G. Wells, et quand je pense à celui-ci c'est McDowell que je visualise. Tout le monde était unanime, je devais donc y aller. Alors malgré l'épuisement, et muni d'une passe VIP, j'ai affronté la foule de la Comiccon et j'ai réussi à faire dédicacer mon DVD de C'était demain. McDowell a trouvé vraiment amusant qu'un visiteur lui arrive avec ce film (au lieu d'un truc en lien avec Orange Mécanique ou Star Trek Next Generation). Je suis aussi reparti avec une photo de moi en sa compagnie (j'ai l'air épuisé sur la photo mais bon, lendemain soutenance, chaleur de la convention, humidité et files d'attente, ça ne fait pas bon ménage :-))


Je suis aussi reparti avec une dédicace de Patrick Stewart dans mon exemplaire de Moby Dick -- je ne suis pas du tout un fan de Star Trek, mais j'aime bien Patrick Stewart et ça reste quand même pour moi le meilleur interprète du Capitaine Achab depuis Gregory Peck, alors j'en ai profité. Et mautadine! Je n'ai pas apporté l'un de mes Hellboy parce que je me disais que Mike Mignola serait débordé, mais non! J'aurais pu avoir une belle dédicace... Tant pis! Ça sera pour une autre fois :-)

Maintenant, repos (quasi)complet jusqu'à nouvel ordre. Et ensuite... ensuite... eh bien il y a de la SF à écrire et réviser :-)

6 commentaires:

Marie-Madeleine a dit…

BRAVO BRAVO BRAVO.....cher Docteur.
Monsieur MacDowell ne pouvait pas mieux tomber ! Reposes-toi bien maintenant...
MMR

Gen a dit…

Félicitations! :) Wow, t'as droit à tout un verdict en plus, bravo! :)

J'aurais aimé y être, mais je me promets de lire au moins un bout de la thèse! ;) (Tsé, la partie que j'ai une chance de comprendre... genre l'intro).

Philippe-Aubert Côté a dit…

MMR: Mici :-) Oui on se repose...

Gen : Merci :-) Les amis qui ont lu Hanaken 1 ont demandé si "l'auteure d'Hanaken se trouvait dans la salle lors de la soutenance" :-)(C'est vrai, authentique, juré craché, pfouit!) Comme la soutenance était publique, il y avait en effet une assemblée hétérogène et quelques gens du milieu de la SFFQ, alors ils se sont posés la question.

Gen a dit…

Lolol! C'est comique ça! ;) Avoir su que tu attendais mes fans, je me serais déplacée! Hihihihihi ;)

(Sans blague, comme c'était ma dernière journée de vacances, j'étais pas de compagnie très agréable, alors je suis restée chez nous avec ma dépression! :p )

Mario Tessier a dit…

Bonjour Phil,

Désolé de ne pas avoir été à ta soutenance de thèse. Mais tu as droit à toutes mes félicitations !

Nous pourrons maintenant t'appeler, tout comme Asimov, le Bon Docteur !

Mario Tessier

Philippe-Aubert Côté a dit…

Merci beaucoup, Mario :-)

Ah, si avec le surnom de "bon docteur" pouvaient venir les mêmes chiffres de vente... :-p Mouhahahaha!!!

Je n'oublie pas de t'envoyer le lien vers la thèse quand celle-ci sera versée dans le dépôt de la bibliothèque!