lundi 11 février 2013

Toujours sur Terre!

Eh oui. Je suis toujours là. Non, je n'ai pas passé le dernier mois terré dans mon laboratoire ultra-secret à essayer de réparer la machine à apocalypse ou à créer une nouvelle race d'hommanimaux raffinés et sexys (en fait je n'ai passé qu'une semaine sur le dossier des hommanimaux, à la fin janvier, parce que la machine à apocalypse est plutôt récalcitrante... Ce n'est pas facile de concevoir une mécanique destinée à détruire le monde et qui soit en même temps écologique avec un bilan carbone nul!) Mais avec toutes les péripéties des deux derniers mois, je n'ai pas eu le temps, et encore moins l'énergie de publier sur mon blogue -- et surtout, je n'avais pas grand chose à dire :-) Mais bon, maintenant je commence à émerger...

Alors pour ceux qui ont manqué les épisodes précédents, je suis maintenant un résident officiel de Québec-la-Capitale-Nationale et nouvel employé pour le Gouvernement.

Les choses ont été précipitées, l'automne dernier: soutenance de thèse, obtention du diplôme... puis peu de temps après le Salon du Livre de Montréal, j'ai décroché un emploi à la vénérable Commission de l'Éthique en Science et en technologie (on me trouve déjà sur leur site web, mon nouvel emploi n'est pas des plus secrets :-)). J'ai dû déménager quasiment en catastrophe au mois de décembre, mais le dérangement en valait largement la peine : je réside maintenant dans un joli coin de Québec (pas très loin de la maison occupée jadis par Lovecraft, d'ailleurs, ce qui est sûrement un signe du destin parce que c'est purement involontaire de ma part...) et le travail que je fais est hautement passionnant. Oeuvrer pour le gouvernement provinicial est une expérience des plus... particulières. Sans entrer dans les détails, avoir un aperçu de l'envers du décor, si je puis dire, vous ouvre de nouvelles perspectives. Pendant longtemps, la politique s'est essentiellement résumée, pour moi, à un show télévisuel -- le Club des Ex, les conférences en direct à RDI pendant je rédigeais ma thèse, etc. Maintenant, je vis une partie du "show" de l'intérieur, sur place... et je me souviens du choc que cela a été quand je suis passé pour la première fois d'étudiant à celui d'enseignant. Ouaip.

Passionnant comme travail, donc. Et en plus, mon emploi du temps est totalement compatible avec la cogitation et la rédaction de récits de SF :-) Ça, pour un individu comme quoi, c'est du gros luxe crasse!

Certes, il va me falloir encore un peu de temps pour vraiment ressentir que j'habite la Capitale plutôt que la Métropole, mais tranquillement, on va s'habituer.

On va essayer maintenant de reprendre tranquillement possession de ce blogue. Vu que l'aménagement de mon antre est pratiquement terminé (grâce à l'aide généreuse du Paternel et de la Maternelle qui ont tous les outils, le savoir-faire et plein de tours dans leur sac pour vous retaper un appartement en moins de deux en exploitant son potentiel...), je vais pouvoir retrouver des occupations plus susceptibles d'alimenter ce blogue que dans les deux derniers mois.

Bon, maintenant que mon billet est fait, je suis sauf pour un mois, au moins :-p

À très bientôt pour d'autres nouvelles du style je-me-moi et, je l'espère, sur d'autres sujets beaucoup plus passionnants :-)

P.S. Si jamais vous écrivez sur ce blogue, sachez que je peux autoriser vos billets du travail mais non vous répondre, parce que l'accès aux blogues et automatiquement bloqué -- alors si je prends du temps à publier vos billets et y répondre, ce n'est pas que je vous snobe :-) 

6 commentaires:

Gen a dit…

Si le Herr Doktor sort la tête de son antre, c'est que le printemps approche! ;)

Mais la machine à apocalypse avec le bilan de carbone nul, ça me semble l'équivalent du tampon de désinfectant sur le bras du condamné à mort avant la piqûre fatale...

Isabelle Lauzon a dit…

Contente d'avoir de tes nouvelles! :)

Hep! Je travaille pour le municipal et pour moi aussi, les accès à internet au boulot sont limités à ce qui concerne le travail et uniquement le travail! C'est aussi ça, la vie de fonctionnaire! ;)

Daniel Sernine a dit…

«alors si je prends du temps à publier vos billets et y répondre, ce n'est pas que je vous snobbe»
Ah, c'est bon à savoir, P-A... ;O)
Et félicitations!

Philippe-Aubert Côté a dit…

Bon, je peux enfin autoriser la publication des commentaires maintenant que je suis revenu du boulot :-) J'ai essayé de mon bureau au travail et nada, le gouvernement bloquait mon accès...

À Gen : les savants sont fous, alors leur logique et leurs voies sont impénétrables ;-) Même pour détruire le monde, il faut le faire avec élégance et conscience environnementale :-p

À Isa : faut dire que les interdits de web sont bien minimes comparé aux avantages :-)

À Daniel : merci!

Pascale Raud a dit…

Mon cher Philoup, Le Squale Des Neiges est bien heureux de vous avoir désormais à portée de promenade de pieds... Plus de temps pour niaiser ensemble, plus de temps pour fomenter des plans machiavéliques et autres... Oui, oui, 2013 est une belle année ! :-)

Philippe-Aubert Côté a dit…

Yep, une très belle année... :-) Le monde n'a qu'à bien se tenir : ça sera beau pour nous, mais lette pour lui :-p